Vous connaissez ce sentiment d’épuisement que vous ressentez quand vous avez trop travaillé ou que vous faites face à un stress intense ? Les enfants peuvent aussi passer par là. Ça a été une mauvaise surprise pour moi de découvrir un peu par hasard le burn-out chez les enfants, vu que je ne pensais pas ça possible.

Et pourtant, c’est bien une réalité ! Quand ça arrive, il y a des signes qui ne trompent pas.  Je pense aussi qu’il est bon de prendre les initiatives qu’il faut avant que votre enfant ne s’en porte mal. Par chance, ce n’est pas très difficile d’aider votre enfant à faire face au burn-out. Je vous explique comment faire.

Un état qui mène à la dépression

En cherchant des infos sur le burn-out chez les enfants, j’ai découvert que la pression est en grande partie responsable du truc. Et à bien y réfléchir, je reconnais que les gosses de nos jours doivent faire face à une montagne de choses.

Les pressions scolaires, sociales et parfois même parentales peuvent entrainer un burn-out. Selon ce que j’ai pu lire, les enfants en 2016 ont depuis longtemps dépassé l’étape du simple stress. C’est l’épuisement qui les guette,  et beaucoup peuvent sombrer dans la dépression s’ils ne sont pas suivis comme il le faudrait.

Ce qu’il faut faire

La première chose à faire est de mettre votre enfant au repos. Je pense que le terme convalescence n’est pas de trop dans ce cas précis. Ce qui est bon à noter, c’est que vous avez encore une bonne marge de manœuvre pour remettre les choses en ordre.

Je vous conseille de considéré la grande fatigue que votre enfant connait. S’il y a besoin d’arrêter l’école, et bien soit ! Ce n’est pas une tragédie, et ça aidera votre enfant à surmonter un burn-out. L’assistance d’un psychologue est aussi conseillée si vous en avez les moyens.

  1. Carole says:

    Vous m’en apprenez beaucoup sur les raisons pour lesquelles ma fille a l’air de devenir dépressive. Je pensais que c’était une peine de cœur à son âge et ça m’horrifiait de me demander ce qu’il n’allait pas. Maintenant, il reste à soigner ça.

    • Camilla r says:

      On met trop de pression à nos enfants!!!! Déja, on devrait commencer à les laisser tranquilles l’été! laissez-les profiter de leurs vacances. On dit souvent que 2 mois c’est trop long mais moi qui vais souvent en Italie, je peux vous dire que l’été, la-bas, les enfants ont 4 mois de vacances!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>