Vous pensez que vos enfants font des bêtises que vous n’aurez jamais imaginé possibles ? Je vous rassure tout de suite : tous les parents doivent passer par là, tout simplement parce qu’il est normal pour les ados de déterminer leurs propres limites. Ce qui fait que, bien souvent, ces têtes de linottes prennent des conduites risquées.

Il y a aussi des cas où ils se font entraîner et ne savent pas vraiment à quels dangers ils s’exposent. Pour certains, ce sont les jeux dangereux qui comprennent la violence gratuite. Parfois, il y a même des enfants qui s’essaient à l’étranglement, juste pour les sensations. Je vous aide à faire le point !

 

Les jeux d’agression et le cas de la violence gratuite

Pour les enfants, les jeux d’agression prennent souvent l’aspect de violences gratuites. Elles sont généralement réalisées par un ou plusieurs groupes d’enfants envers un autre. J’ai pris le temps de me renseigner sur le sujet, et j’ai découvert qu’il y avait 2 camps :

Lenfant qui subit l’agression, et qui n’en est pas l’instigateur. Il ya plus d’un exemple de ce cas, dont le jeu de la ronde est un des plus connus. Pour les agresseurs, c’est une sorte de fausse bagarre qui a pour but d’attirer l’enfant qui va morfler !

Puis il y a l’enfant qui va intentionnellement participer à des jeux qui comportent des actes violents. Ça peut aller de simples petites tapes à des agressions beaucoup plus graves. Dans tous les cas, la violence est toujours gratuite et partagée.

Prévenir les agressions

Vous vous voilez la face si vous pensez que vos gosses n’ont jamais pris part à des jeux d’agression. J’en ai fait l’expérience : les jeux violents ne sont pas des cas rares. Selon les statistiques, 1/10 des élèves au collège pratiquent ces jeux au moins une fois.

Ma solution pour éviter le comportement dangereux des enfants ? Tout bêtement les responsabiliser pour qu’ils sachent ce qu’ils font et ce qu’ils risquent. Ils seront moins tentés de s’y essayer s’ils connaissent les conséquences de leurs actes.

  1. Martin says:

    Pas toujours facile pour les parents de prévenir ce genre de comportements, quand les enfants subissent l’influence de leurs copains à l’école. J’en ai fait l’expérience, et ce n’est pas évident de s’en sortir dans cette situation.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>