Le remariage donne lieu à beaucoup de questions, notamment en matière de succession. En effet, il n’est pas toujours évident d’accepter, de considérer les enfants de son conjoint comme étant les vôtres même si tôt ou tard cela devra arriver. Le régime matrimonial des époux lors du remariage influe beaucoup dans les questions de successions en cas de décès. Aujourd’hui, je vous propose donc de nous attarder un peu sur cette question, car être parent malgré un remariage c’est aussi assurer l’avenir de ses enfants peu importe ce qui s’est passé.

Les questions de successions deviennent compliquées

Quand il s’agit d’un remariage, les questions de successions sont toujours difficiles et compliquées. En effet, avec des enfants issus d’un premier lit, ceux du conjoint ou de la conjointe qu’il faudra adopter pour faciliter les choses, il faut agir dès le choix du régime matrimonial.

En effet, les droits de succession varient beaucoup en fonction du régime matrimonial. Sans contrat de mariage par exemple et donc un remariage sous la communauté des biens, en cas de décès de l’un des deux conjoints, le survivant sera assuré de récupérer la moitié des biens, ou dans le cas où il y a des enfants, le conjoint disposera du quart du patrimoine. Cela change bien évidemment en fonction du régime matrimonial.

bebe

Trouver la solution la mieux adaptée

Ce que je vous conseille de faire c’est de vous renseigner au maximum sur les questions de successions et les questions de régime matrimonial pour assurer l’avenir de vos enfants et bien évidemment protéger votre conjoint en cas de décès.

Si vous êtes déjà remarié et que vous n’avez pas trop fait attention à ces questions, la meilleure chose à faire reste encore d’adopter les enfants de votre conjoint pour qu’ils deviennent héritiers réservataires. Vous pouvez aussi faire rédiger un testament, de faire une donation au dernier vivant ou encore la donation-partage.

  1. Jérémie V. says:

    Avant de vous remarier, réfléchissez bien à votre décision, car en tant que parent, même dans une famille recomposée, vous devez vous assurer du bien de ses membres autant que possible, sans oublier les enfants dont vous n’avez peut-être pas la garde.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>