On pense souvent que nos enfants vivent dans un monde sans insouciance quand ils sont encore tout petits, qu’ils ne savent pas ce que c’est que les soucis des adultes, et pourtant, je vous apprends que nos enfants ont aussi leurs soucis à eux. Bien évidemment, cela correspond plus à leur âge, mais bien que ce soit moins important que les vôtres ne signifient pas que vous devez les négliger pour autant. Maladie des temps modernes chez les adultes, le burn-out atteint aussi les enfants de nos jours. Un cap a été franchi, nous devons prendre soin de nos enfants.

Une exagération des scientifiques ?

Bien que cela paraisse quelque peu exagéré, vu que le terme est assez fort, il ne faut cependant pas nier que cela se passe vraiment. Nos enfants subissent aussi beaucoup de pression et sont stressé, peut être pas au même niveau que les adultes, mais il ne faut surtout pas négliger ce genre de situation. Ils en arrivent aussi au burn-out quand ils atteignent un certain point.

               Épuisement nerveux, craquage total qui peut tout aussi bien déboucher sur une dépression si l’on ne s’en occupe pas le plus vite possible, voilà ce qui peut arriver. Je ne tiens pas à vous faire peur aujourd’hui, mais surtout à tirer la sonnette d’alarme pour que vous preniez plus soin de vos enfants et que vous regardiez la réalité en face.

Les signes du burn-out chez les enfants

               Chez les enfants, le burn-out se présente en deux phases : la fatigue et ensuite le craquage total. La fatigue se montre surtout par un état d’épuisement chez l’enfant, du soir au matin, même quand il ne fait rien de ses journées. Il dort mal la nuit, mais cela ne se limite pas à cela.

Son humeur ainsi que ses habitudes changent peu à peu. Il devient très susceptible, très irritable avec des accès de colères et de larmes. Ses réactions devant une situation banale peuvent devenir déraisonnées et illogiques. L’enfant peut aussi avoir de problèmes à l’école alors qu’il était bon élève.

               Vous devez prendre en compte ces signes et ne pas les négliger, les traiter au plus vite sinon le pire risque d’arriver. Le burn-out total, un état qui peut même conduire l’enfant à des envies de suicides.

               Ce que je vous conseille, c’est de mettre votre enfant au repos tout de suite s’il n’a pas encore craqué. Autrement, consulter un spécialiste sera nécessaire car il faudra mettre l’enfant sous médication le plus vite possible.

  1. Inès says:

    Ah, le stress, la dépression des mots que j’entends de plus en plus, autant chez les adultes, les enfants et même les animaux. Ce que nous devons faire c’est surtout apprendre à mieux vivre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>